10ème semaine du temps ordinaire MERCREDI 13 JUIN 2012

Saint Antoine de Padoue

Evangile de Jésus-Christ

selon saint Matthieu (5,17-19)

Comme les disciples s’étaient rassemblés autour de Jésus sur la montagne, il leur disait : “Ne pensez pas que je suis venu abolir la Loi ou les Prophètes : je ne suis pas venu abolir, mais accomplir. Amen, je vous le dis : Avant que le ciel et la terre disparaissent, pas une lettre, pas un seul petit trait ne disparaîtra de la Loi jusqu’à ce que tout se réalise. Donc, celui qui rejettera un seul de ces petits commandements et qui enseignera aux hommes à faire ainsi, sera déclaré le plus petit dans le Royaume des cieux. Mais celui qui les observera et les enseignera sera déclaré grand dans le Royaume des cieux.”

“Donner une vie nouvelle à ce qui nous vient du passé…”

Dieu a été un bon pédagogue pour son peuple. Pendant des siècles, la loi de Moïse a guidé le peuple juif vers la rencontre du Dieu unique. Et pendant trente ans, Jésus a observé les lois et les coutumes de son temps; elles lui ont permis de se préparer à sa mission pour conduire ce même peuple plus loin.

Jésus ne rejette pas les prescriptions de son temps mais leur confère un sens nouveau. Je ne suis pas venu abolir, mais accomplir.” Pour Jésus, il n’est pas question de “conservatisme figé” ni, non plus, de bouleversement qui changerait tout. Il s’agit de donner vie nouvelle à ce qui nous vient du passé. Ce n’est pas parce qu’une tradition est ancienne qu’elle est bonne à garder; ce n’est pas parce qu’une idée est nouvelle qu’elle est bonne. Jésus nous propose une synthèse harmonieuse entre la tradition et le progrès : l’accomplissement.

Le plan de Dieu s’insère dans une évolution historique; les traditions doivent toujours évoluer sous le souffle de l’Esprit. La sève fait éclater les écorces mortes et les rejette. Il en est ainsi de notre vie personnelle. Que d’entraves à la vie de l’Esprit ! Que de manques d’audaces ! Que de tentations de replis sur soi ! Que de réactions qui voudraient conserver un passé qui est dépassé. Alors pour Jésus, dans cette perspective d’un nouveau sens donné à toute prescription, il n’y a pas de petites choses; même le petit iota de la Loi a son importance s’il conduit à l’amour celui qui l’observe.

Alors, pensons à toutes ces petites choses qui constituent le lot de notre quotidien, parfois la monotonie de notre existence quotidienne; accomplies avec amour, dans un esprit de service, elles prennent une valeur d’éternité. “Celui qui les observera et les enseignera sera déclaré grand dans le Royaume des cieux.”

Que ces paroles du Christ nous aident à vivre avec générosité notre quotidien.