Article extrait de fr.wikipedia.org/wiki/Abbaye_de_Baumgarten

 

 

 

Le chœur

L’autel en chêne est celui réalisé pour la grande restauration de la chapelle par les curés Hausser et Ohresser entre 18971898. Il est dominé par un tableau, plus ancien représentant Saint Bernard en prière, aux pieds de la Vierge Marie glorifiée, entourée d’une couronne de 14 personnages, les Saints Auxiliaires. Chacun en reconnaissance par un attribut particulier, traditionnel. Ainsi Saint Gilles, revêtu d’une bure de moine, est accompagné de sa biche inséparable. Les deux vitraux qui éclairent le chœur sont d’une harmonie de couleurs très heureuse. Le vitrail de droite représente l’évêque saint Arbogast un des fondateurs de l’église d’Alsace, et patron du diocèse de Strasbourg. Celui de gauche évoque sainte Odile, en protectrice de l’Alsace. Le médaillon qui orne le plafond est une création et un don de M. Hieter, qui est également l’auteur et le donateur de l’image du Christ dans le tympan de la porte d’entrée. Le chœur est séparé de la nef par la grille du banc de communion, œuvre d’un artisan de Bernardvillé, Jean Louis Stotz, en 1889.

 

LA SITUATION APRES LA REVOLUTION

En 1789, lorsque la Révolution éclate, Jean Burrus qui habite à Baumgarten comme fermier de l’évêque de Strasbourg, fait l’acquisition de la chapelle et de quelques dépendances. Il fait construire une maison sur l’ancienne cave de l’abbaye. Cette cave dont il n’existe plus que la moitié faisait l’admiration de tous les antiquaires qui venaient la visiter. La révérende sœur Luitgarde, religieuse de la Congrégation des Sœurs de la Charité à Strasbourg, demeurant à l’hôpital de Bergheim, arrière-petite-fille du dit Burrus, fait le 24 mai 1887 la déclaration suivante, en rapportant ce que sa mère et ses tantes lui avaient dit: “La maison actuelle d’habitation a été construite par le cardinal de Rohan avant la Grande Révolution. Le dit Jean Burrus a seulement surbâti la deuxième moitié de la cave qui se prolongeait vers l’Eichelberg. Cette dernière construction de la cave, a été ensuite démolie dans les années 1840. Les colonnes de cette cave démolie, semblable à l’autre partie qui existent encore, ont été employées pour la construction d’une cave d’un habitant de Nothalten. Jean Burrus a acheté la chapelle, vendue comme bien national en 1790, avec l’intention de la rendre à l’évêché et au culte dès que les circonstances le permettraient.”

Aujourd’hui la chapelle appartient à l’Evêché de Strasbourg.