“Petite méthode” de lectio

/“Petite méthode” de lectio
“Petite méthode” de lectio2014-01-15T16:01:53+00:00

Pour une démarche de lectio divina, on retient généralement 4 étapes : 

1. la lecture (lectio)

2. la méditation (meditatio)

3. la prière (oratio)

4. la contemplation (contemplatio)

 

La lecture 

Dans un premier temps notons l’importance de nous installer dans un lieu dépouillé. Une pièce bien rangée, un bureau dégagé éviteront les distractions et favoriseront concentration et intériorisation. On pourra commencer par se mettre en présence du Seigneur en faisant un signe de croix, une courte invocation à l’Esprit Saint. Nous pouvons alors nous rendre disponibles à cette parole en lisant le texte lentement, paisiblement, pour en goûter toute la saveur, le laisser entrer en nous. Nous ne cherchons pas à l’étudier, mais à simplement l’accueillir tel qu’il est, déjà connu ou nouveau, peut-être sec et rugueux, déconcertant et obscur. Peu importe. Pour goûter une amande, il faut en casser la coquille. C’est pareil pour la Parole de Dieu. Sa richesse se dévoile au prix parfois d’une longue persévérance et d’une certaine passivité devant le texte.  Après cette lecture, un temps de silence permettra à un mot, une phrase, une question, un élément du texte de s’inscrire en nous..

Deuxième étape : la méditation (mediatio)

La méditation consiste d’abord à s’appuyer sur le contenu de la Parole de Dieu pour creuser le mystère de la révélation du projet divin sur l’homme. Dans un second temps nous pouvons chercher l’application personnelle de cette Parole dans notre vie.

Troisième étape: la prière (oratio) qui permet de reformuler ce qui a été reçu pour en faire notre réponse à la Parole donnée.

Quatrième étape de Lectio Divina : la Contemplation (contemplatio).

 

Livres sur la Lectio Divina

Christophe de DREUILLE. Nourris-toi de la Parole, Invitation à la Lectio Divina quotidienne, Parole et Silence, 2009 

Enzo BIANCHI. Ecouter la Parole. Les enjeux de la lectio divina. Lessius 2006

Pour une démarche de lectio divina, on retient généralement 4 étapes : 

1. la lecture (lectio)

2. la méditation (meditatio)

3. la prière (oratio)

4. la contemplation (contemplatio)

 

La lecture 

Dans un premier temps notons l’importance de nous installer dans un lieu dépouillé. Une pièce bien rangée, un bureau dégagé éviteront les distractions et favoriseraont concentration et intériorisation. On pourra commencer par se mettre en présence du Seigneur en faisant un signe de croix, une courte invocation à l’Esprit Saint. Nous pouvons alors nous rendre disponibles à cette parole en lisant le texte lentement, paisiblement, pour en goûter toute la saveur, le laisser entrer en nous. Nous ne cherchons pas à l’étudier, mais à simplement l’accueillir tel qu’il est, déjà connu ou nouveau, peut-être sec et rugueux, déconcertant et obscur. Peu importe. Pour goûter une amande, il faut en casser la coquille. C’est pareil pour la Parole de Dieu. Sa richesse se dévoile au prix parfois d’une longue persévérance et d’une certaine passivité devant le texte.  Après cette lecture, un temps de silence permettra à un mot, une phrase, une question, un élément du texte de s’inscrire en nous..

Deuxième étape : la méditation (mediatio)

La méditation consiste d’abord à s’appuyer sur le contenu de la Parole de Dieu pour creuser le mystère de la révélation du projet divin sur l’homme. Dans un second temps nous pouvons chercher l’application personnelle de cette Parole dans notre vie.

Troisième étape: la prière (oratio) qui permet de reformuler ce qui a été reçu pour en faire notre réponse à la Parole donnée.

Quatrième étape de Lectio Divina : la Contemplation (contemplatio).

 

Livres sur la Lectio Divina

Christophe de DREUILLE. Nourris-toi de la Parole, Invitation à la Lectio Divina quotidienne, Parole et Silence, 2009 

Enzo BIANCHI. Ecouter la Parole. Les enjeux de la lectio divina. Lessius 2006