Bernardvillé - Alsace

Les laïcs cisterciens rattachés à ND de Baumgarten

Copie de 2012 01 29 Laïcs cisterciens Baumgarten 1

Une partie du groupe en réunion

Depuis février 2007, un groupe, composé aujourd’hui de 11 personnes, rassemble des laïcs, dont le désir est de vivre   selon la Règle de Saint Benoît et  le charisme cistercien, d’une manière  adaptée  à leur vie de laïcs dans le monde, pour ainsi  progresser dans un équilibre de vie  qui les engage à se tourner vers Jésus-Christ.

Le groupe de laïcs cisterciens auprès de l’abbaye Notre-Dame de Baumgarten,  en cohérence avec le document final  rédigé à Santa Maria de Huerta (Espagne), le 6 juin 2008 par la famille internationale des communautés laïques cisterciennes (anglophones,  francophones, et hispanophones) met en œuvre  les attitudes et les moyens suivants :

 Une manière de vivre  en « laïc cistercien » 

  • La prière, particulièrement la liturgie des heures, et  la  lectio  divina
  • La lecture journalière  commentée  de la Règle de Saint Benoît
  • Le travail manuel, la pratique d’une étude intellectuelle, la recherche d’une activité créatrice
  • L’ouverture au culturel spécialement dans les domaines qui font le lien
    entre l’expérience humaine et la foi chrétienne et la vie spirituelle
  • La vie fraternelle, déjà entre les membres du groupe, et au-delà, avec une attitude d’ouverture
    053

    Baumgarten – Statue de saint Benoît

    et d’accueil

  • La recherche d’une vie simple, d’un art de vivre dans le monde, le refus de  l’agitation, de l’avoir pour l’avoir, du pouvoir et des séductions, centrant  leur vie sur l’essentiel qui est la recherche de Dieu.
  • La discipline de vie (ascèse) qui est recherche d’une harmonie, d’une maîtrise du corps, de l’esprit, de l’affectif pour créer  ainsi en soi et autour de soi un climat de paix.

La participation à des rencontres périodiques

Une journée monastique vécue en commun à l’abbaye est prévue environ  toutes les six semaines, si possible de la veille à 17 h jusqu’au soir de cette journée à 18 h.

Au programme :

  • réflexion et échanges sur un sujet de spiritualité cistercienne
  • participation à l’Office Divin selon les possibilités de chacun(e), et à  l’Eucharistie
  • exercice de la lectio divina en groupe
  • oraison personnelle
  • enseignement de la Mère Abbesse (présentation d’un extrait de la Règle de St Benoît ou autre…)

Ce chemin de recherche d’une conversion évangélique, en communion avec la communauté monastique, traverse la vie personnelle et familiale des laïcs cisterciens,  leurs engagements sociaux,  politiques,  associatifs,  ecclésiaux,  etc…
Chacun  cheminera selon son propre rythme, ses possibilités  et ses contraintes.

La participation  au groupe  avec ses temps  de vie commune  permet de  guider,  soutenir  et  authentifier  ce cheminement.

Pierre LUCAS, membre du groupe

Article extrait du site de l’Ordre Cistercien de la Stricte Observance

Il y a toujours eu des laïcs trouvant dans une relation plus ou moins étroite avec une communauté monastique une inspiration et un support dans leur vie chrétienne, et parfois des regroupements d’amis d’un monastère particulier. Depuis un quart de siècle quelque chose de nouveau s’est développé. Des laïcs se sont sentis appelés à intégrer dans leur vie de laïcs – vie familiale et professionnelle, ainsi qu’engagements sociaux et religieux — les valeurs les plus fondamentales de la vie cistercienne.

Ils se sont donné divers noms (oblats, associés, etc.) ; mais on les nomme généralement des « Laïcs Cisterciens ». Ils se regroupent généralement dans une petite communauté de laïcs rattachée à une communauté de moniales ou de moine cisterciens.

Ces communautés de Laïcs Cisterciens ont créé des liens entre elles et ont commencé en 2000 à tenir des rencontres internationales périodiques. Suite à ces rencontres, elles ont envoyé aux Chapitres Généraux des messages auxquels l’Ordre a répondu. Au cours de la rencontre internationale de Huerta, en 2008, elles ont rédigé un document décrivant l’Identité laïque cistercienne, qui fut communiqué aux Chapitres Généraux de la même année. Les Chapitres Généraux déclarèrent officiellement reconnaître dans ces groupements une « expression laïque de notre charisme cistercien ».

Depuis la troisième rencontre internationale (à Clairvaux, en 2005), un Comité International de trois personnes existe, avec la tâche de préparer les rencontres internationales qui ont lieu tous les trois ans ainsi que de susciter et maintenir la communication entre les communautés laïques locales et avec l’Ordre. Un site Internet plurilingue offre les documents les plus importants ainsi qu’une liste des communautés officiellement répertoriées, qui se trouvent au nombre d’environ 70. 

On peut estimer que le nombre total des Laïcs Cisterciens est aux environs de 1300.

Devenir Laïc Cistercien vous intéresse ? La participation est gérée par chacun des groupes. Les chapitres généraux successifs depuis celui de Holyoke en 1984, tout en reconnaissant dans ce développement un mouvement de l’Esprit, ont préféré ne pas légiférer à son sujet, laissant à chaque communauté monastique le soin de veiller sur l’évolution du mouvement. Pour plus d’information, se mettre en contact avec un de ces groupes référencés sur le site de l’Association Internationale des Communautés de Laïcs Cisterciens